Retraite

Les nouvelles tendances de la retraite

Il est souvent question de l’amélioration des situations de travail des travailleurs. Mais cette fois-ci nous vous parlons de l’état de la situation après travail, la retraite. Et dans ce sens plusieurs réformes ont été faites. Dans cet article, nous vous mettons au courant des nouvelles tendances que subit la retraite.

Revalorisation de la pension de la retraite

Elle concerne plus ceux qui sont déjà à la retraite. Pour ceux qui ont effectué une carrière complète au SMIC, ils bénéficieront d’une revalorisation. En effet, cette mesure concerne non seulement les anciens retraités, mais, aussi les futurs retraités. Ils seront revalorisés à hauteur de 100 euros par mois, et ce à partir de septembre 2023. Donc, pour la pension minimum de base, ils auront 25 euros. Par ailleurs, ils auront 75 euros pour la majoration du minimum de base.

A lire également : Conditions d'éligibilité aux chèques-vacances pour retraités : critères essentiels

Amélioration du dispositif de carrières longues

Les réformes ont été aussi à l’endroit du dispositif de carrières longues. Ça concerne le temps de service a effectué et quand partir. Pour ceux qui ont commencé très tôt le travail, 14 ans, dès 58 ans leur retraite est possible. À 60 ans, ceux qui avaient commencé à 20 ans doivent laisser la place. En résumé cette réforme a comme but de ne pas dépasser 44 ans de travail. Il est important de savoir que cette réforme a touché l’âge légal de retraite mis à 64 ans.

A découvrir également : Reconversion après 55 ans : stratégies et conseils pour un nouveau départ professionnel

Prise en compte de la pénibilité

Pour une meilleure prise en compte de la pénibilité, l’exécutif annonce un renforcement du suivi médical. De plus, il y a une élévation de fond d’un milliard d’euros pour la prévention de l’usure professionnelle. Pour les calculs de la retraite, les moments de congé parental ne seront pas mis à l’écart. Pour les personnes invalides, elles partiront à la retraite à taux plein à 62 ans.

La fin des régimes spéciaux

Cette réforme prendra effet à partir du 1er septembre. En effet, elle ne concerne que les personnes nouvellement embauchées par ces régimes. Ces dernières seront affiliées au régime général de retraite. Pour ceux qui sont affiliés à ces régimes spéciaux avant le 1er, ils seront concernés par le départ à l’âge légal.

Création d’index sur l’emploi des séniors

Pour les entreprises ayant plus de 1000 salariés, il sera demandé à compter de 2023 de renseigner un index. Cette réforme sera appliquée en 2024 aux entreprises qui auront plus de 300 salariés.

À part cela, le dispositif de la retraite progressive sera amélioré et mis à disposition à la fonction publique. Il est aussi souhaité une contribution supplémentaire de la part des employeurs. Cependant, cela n’est pas synonyme d’augmentation du coût du travail.