Santé

Fiche métier : Directeur d’ESAT

Etes-vous tombé sur une offre d’emploi pour le poste de directeur d’ESAT ? Avant de postuler, il serait judicieux de comprendre le métier. Oui, le directeur d’un établissement et service d’aide par le travail fait beaucoup plus qu’un directeur d’une entreprise. Faisons un zoom sur ce métier.

A lire en complément : Consommation de CBD : quelles sont les précautions à prendre ?

Les principales missions du directeur d’ESAT

Dans l’offre d’emploi, on a peut être mentionné quelques-unes des missions du directeur, mais ce ne sont que quelques-unes. Au quotidien, c’est du travail qui attend ce directeur, car il a sur ses épaules toutes les responsabilités de l’établissement. Il peut alors s’occuper :

    A découvrir également : Garder son autonomie à domicile grâce aux aides

  • Du déploiement du projet de l’ESAT en faisant correspondre les services et les pratiques aux besoins des personnes handicapées,
  • Des plannings, que ce soit pour l’accueil des nouveaux arrivés ou des visiteurs,
  • De l’encadrement de ses collaborateurs et des salariés,
  • De la mise en place des outils de reporting pour un meilleur suivi,
  • De l’établissement du budget et de son suivi,
  • De liaison avec les équipes et les familles,
  • De diverses tâches administratives comme l’élaboration des contrats.

C’est du travail, mais le directeur d’ESAT peut avoir recours à différents outils pour l’aider. Il peut utiliser un logiciel spécifique : rendez-vous ici pour en savoir plus.

Les compétences requises pour occuper ce poste

Pour gérer ce type d’établissement, il faut être titulaire d’un diplôme particulier comme le Master Management des établissements sanitaires et sociaux ou d’un certificat d’aptitude aux fonctions d’encadrement et responsabilité d’unité d’intervention sociale. Si on n’a pas indiqué ces diplômes dans l’annonce, vous pouvez toujours tenter votre chance.

Sachez toutefois que pour occuper ce poste, il faut également quelques requis. Le directeur d’ESAT est un vrai chef d’orchestre, ce qui fait qu’il doit être polyvalent. Il doit aussi avoir le sens des responsabilités, car c’est lui qui a le dernier mot sur toutes les décisions. Il doit avoir un minimum de connaissance en RH, en droit et en comptabilité. Il devra également être réactif et organisé : dans cette panoplie de missions, il devra se focaliser sur les priorités et savoir déléguer les autres tâches.

Empathique et à l’écoute sont aussi des qualités requises pour occuper ce poste, car le directeur sera en permanence en contact avec des personnes handicapées. Il devra également avoir un sens du collaboratif, car il n’est pas le seul à s’occuper de ces personnes en situation de handicap. Si vous n’aimez pas la routine et si vous voulez être à la fois sur le terrain et dans les bureaux, le poste de directeur d’ESAT peut vous convenir.

Les formations et parcours professionnels recommandés pour devenir directeur d’ESAT

Si vous souhaitez devenir directeur d’un ESAT, certaines formations et parcours professionnels sont recommandés. Vous pouvez débuter avec un BTS en économie sociale et familiale ou encore le diplôme d’Etat de technicien de l’intervention sociale et familiale (DEITISF). Ces formations vous permettent de travailler en tant qu’éducateur technique spécialisé ou conseiller en économie sociale et familiale dans un ESAT.

Par la suite, les postulants pourront poursuivre leur cursus jusqu’à obtenir un master 2 professionnel ‘management des établissements sanitaires et sociaux’ ou une licence professionnelle du secteur social. Pour se spécialiser plus efficacement, il est aussi possible de suivre une formation continue pour décrocher le certificat d’aptitude aux fonctions d’encadrement et responsabilité unité intervention sociale (CAFERUIS), qui est spécialement conçu pour les cadres dirigeants.

Il faut savoir que si l’on n’a pas suivi ces parcours recommandés mais qu’on a déjà travaillé plusieurs années au sein des ESAT, il faut des établissements sociaux qui accueillent les personnes handicapées mentales. Effectivement, cette expérience va permettre à l’individu concerné par cette position d’appréhender rapidement son nouvel environnement.

Occuper le poste de directeur d’un Etablissement Social d’Aide par le Travail demande une grande compétence managériale ainsi que des connaissances techniques solides, acquises lors d’études ou de formations professionnelles. Cela implique aussi une grande implication personnelle et morale dans la vie des travailleurs handicapés mentaux en vue de leur épanouissement personnel, social et professionnel.

Les enjeux et défis actuels du métier de directeur d’ESAT

Le métier de directeur d’un ESAT est confronté à plusieurs enjeux et défis actuels. Effectivement, l’ESAT doit être un lieu où les travailleurs handicapés mentaux peuvent s’épanouir personnellement et professionnellement, tout en bénéficiant d’une formation continue adaptée.

Le premier défi auquel sont confrontés les directeurs d’ESAT est celui de la transformation des établissements sociaux pour répondre aux nouveaux besoins du public accueilli. Les travailleurs atteints de troubles psychiques ou cognitifs nécessitent des structures adaptées à leur situation particulière ainsi qu’à leurs compétences individuelles.

Un autre enjeu important concerne le financement des ESAT. Effectivement, ces établissements ne sont pas rentables économiquement puisqu’ils doivent assurer une prise en charge personnalisée pour chaque travailleur sans pouvoir vendre leurs produits ou services sur le marché libre. Le financement public s’avère donc indispensable, mais il peut souffrir parfois d’une insuffisance budgétaire qui limite les capacités des directeurs dans leur gestion quotidienne.

Bien que l’accueil et l’insertion professionnelle soient des objectifs majeurs poursuivis par tous ces lieux spécialisés, certains ESAT rencontrent encore quelques difficultés à trouver une place stable et durable pour chaque salarié handicapé. La mise en place d’un accompagnement individualisé permettant une meilleure adaptation au poste proposé pourrait contribuer efficacement à résoudre cette problématique complexe.

Au-delà de ces challenges multiples et variés que rencontre ce secteur prometteur mais difficile, le métier de directeur d’ESAT offre des opportunités professionnelles passionnantes pour les profils disposant d’une forte motivation et d’un sens aigu du service public. Grâce à leur expertise et à leur engagement, ces professionnels contribuent jour après jour au développement personnel et social des personnes handicapées mentales qu’ils accompagnent dans la vie active, une mission exigeante mais essentielle.

Les qualités humaines indispensables pour exercer le métier de directeur d’ESAT

Le métier de directeur d’un ESAT est un travail exigeant qui nécessite des compétences humaines et professionnelles très spécifiques. Effectivement, pour assurer la réussite de leur mission, ces professionnels doivent posséder certaines qualités indispensables.

La première qualité que doit avoir un directeur d’ESAT est sans aucun doute une grande capacité à écouter les autres. Les travailleurs handicapés mentaux ont besoin d’être compris et accompagnés dans leur quotidien, notamment dans les moments difficiles. Un directeur capable de prendre en compte leurs attentes et leurs besoins garantit ainsi une prise en charge personnalisée efficace.

Une autre qualité essentielle est celle du sens de l’empathie, particulièrement important pour accompagner au mieux les personnes atteintes de troubles psychiques ou cognitifs. Cette empathie permettra aux travailleurs handicapés mentaux de se sentir reconnus avec respect et considération autant qu’ils le méritent.

L’esprit d’initiative est aussi crucial chez le directeur d’ESAT puisqu’il sera amené à mettre en place divers projets visant à favoriser l’épanouissement personnel des salariés sous sa responsabilité. Il devra donc être créatif afin de proposer des activités stimulantes correspondant aux intérêts individuels mais aussi collectifs tout en prenant soin qu’elles s’intègrent parfaitement au rythme global du site.

Savoir fédérer son équipe autour d’une vision commune constitue aussi une qualité importante chez le directeur d’un ESAT. Effectivement, les travailleurs handicapés mentaux ont besoin que tous les membres de l’équipe pédagogique travaillent main dans la main pour leur garantir une prise en charge complète et satisfaisante. Le directeur doit donc être capable de donner des orientations claires à son équipe afin qu’elle soit en mesure de mettre en place un projet éducatif aux multiples facettes.

La dernière qualité essentielle est celle du sens de la responsabilité. Un directeur doit être conscient qu’il assure une mission de service public qui ne tolère ni l’approximation ni l’improvisation. Il devra s’assurer que toutes les décisions prises soient cohérentes avec les objectifs fixés par sa structure et avec le respect absolu des droits fondamentaux des salariés handicapés mentaux dont il a la charge.

Ces qualités humaines indispensables sont autant d’atouts pour exercer ce métier complexe mais passionnant : celui de piloter un ESAT au service du développement personnel et professionnel des travailleurs handicapés mentaux.

Les perspectives d’évolution de carrière pour les directeurs d’ESAT

Le métier de directeur d’ESAT offre des perspectives d’évolution intéressantes pour les professionnels qui souhaitent évoluer et se développer dans leur carrière. Effectivement, le secteur médico-social est en constante évolution, avec l’apparition de nouvelles technologies et l’émergence de nouveaux besoins chez les personnes atteintes de handicaps mentaux.

Au sein d’un ESAT, un directeur peut gravir les échelons hiérarchiques jusqu’à atteindre des postes à responsabilités encore plus importantes au sein du dispositif. Par exemple, il peut accéder aux fonctions régionales ou nationales qui supervisent l’ensemble des activités liées au travail protégé. Il est aussi possible pour un directeur d’ESAT de prendre la direction générale d’une association ou bien même celle d’une entreprise impliquée dans le domaine social.

Ce professionnel a aussi la possibilité de s’orienter vers une autre branche du secteur social telle que la fonction publique territoriale (FPT) ou hospitalière (FPH). Ces filières permettent aux professionnels ayant acquis une expérience significative dans le champ médico-social d’accéder à divers postes comme ceux liés aux ressources humaines, à la gestion financière ou encore à l’aménagement urbain.

Il faut noter que ces perspectives sont accessibles après plusieurs années passées sur le terrain et nécessitent une formation continue ainsi qu’un renforcement constant des compétences techniques et managériales afin de saisir toutes les opportunités offertes par le monde professionnel actuel.

Le métier de directeur d’ESAT est un métier stimulant et passionnant qui ouvre des perspectives d’évolution intéressantes pour les professionnels motivés. Les changements en cours dans ce secteur offrent la possibilité aux travailleurs handicapés mentaux de continuer à bénéficier d’un accompagnement personnalisé et adapté, tout en permettant aux professionnels de se développer dans leur carrière. Si vous souhaitez travailler auprès des personnes atteintes de handicaps mentaux, le métier de directeur d’ESAT pourrait être une option très enrichissante pour votre parcours professionnel.