Seniors

Top 4 des ressources pour payer une maison de retraite

Les ressources disponibles pour les résidents des maisons de retraite sont variées et il peut être difficile de s’y retrouver. Il est essentiel de connaître ses droits avant de demander une aide financière à une maison de retraite auprès de l’administration compétente.

Quelles sont les possibilités d’aide financière ?

Vous vous demandez comment financer une maison de retraite plus facilement. Il existe quatre catégories d’aides financières externes :

A lire en complément : Comment ouvrir une maison d'accueil pour personnes âgées ?

  1. L’allocation personnalisée d’autonomie (APA)
  2. Aide aux frais de séjour
  3. Déductions fiscales
  4. L’allocation personnalisée au logement (APL).

Cap Retraite peut vous accompagner gratuitement dans la recherche d’une résidence retraite pour votre proche. Il peut vous orienter vers une résidence qui répond à vos besoins et vous aider dans les démarches nécessaires.

Bon à savoir : retrouvez le dossier complet sur les aides financières pour entrer en maison de retraite sur Cap Retraite. Cet organisme fournit un conseil gratuit aux familles en recherche pour savoir comment financer une maison de retraite plus facilement.

A lire aussi : Quelles questions poser au banquier pour un prêt immobilier ?

Comment faire une demande d’APA dans une maison de retraite ?

L’Allocation personnalisée d’autonomie (APA) est la première source d’aide financière pour les personnes âgées dépendantes vivant en établissement de retraite et à domicile. L’APA permet de financer des aides humaines et techniques pour renforcer le maintien à domicile, ainsi qu’une couverture partielle du tarif dépendance en Ehpad.

Après instruction du GIR du résident, le secrétariat de la maison de retraite transmet généralement le dossier de demande d’APA directement au service de l’aide sociale du Conseil général.

Vous pouvez également vous adresser directement au Conseil départemental ou, plus simplement, au Centre communal d’action sociale (CCAS).

À noter que le tarif soins, qui couvre les services liés à la santé, est pris en charge par le système de santé et n’est donc pas couvert par l’APA.

Quelles sont les aides financières disponibles en maison de retraite pour les frais de logement ?

Par ailleurs, les personnes âgées peuvent bénéficier de diverses aides financières en maison de retraite, notamment en matière de logement. Plusieurs organismes versent ces allocations en fonction de leurs ressources.

Voici les principales aides financières disponibles en maison de retraite pour la partie hébergement :

Aide au logement

La Caisse d’allocations familiales (CAF) ou la Mutualité sociale agricole (MSA) accordent des aides :

  • L’aide personnalisée au logement (APL) dans les maisons de retraite agréées ;
  • L’allocation de logement sociale (ALS) en remplacement.

L’accompagnement social à l’habitat (ASH)

Le Conseil général a mis en place une aide en maison de retraite.

Cette aide financière permet de couvrir les frais de séjour en maison de retraite. Elle est réservée aux résidents à faibles revenus.

L’aide sociale en maison de retraite est considérée comme une aide secondaire. Les personnes qui sont amenées à apporter leur soutien seront d’abord sollicitées pour aider un proche en maison de retraite.

Le conseil général détermine le montant de la participation en fonction du taux d’hébergement en maison de retraite et de l’aide apportée par les personnes requises.

Abattement fiscal

En plus des aides financières accordées aux personnes à faibles revenus, les résidents des maisons de retraite peuvent bénéficier d’un abattement fiscal.

Cette aide financière ne se traduit par une déduction fiscale égale à 25 % des dépenses d’hébergement et de dépendance, dans la limite de 10 000 euros par personne et par an.

Le financement de l’Ehpad par la famille ouvre également droit à une aide sous forme de réduction d’impôt.

En effet, si vous participez aux frais d’hébergement en Ehpad d’un proche dans le besoin, vous pouvez déduire cette pension alimentaire des revenus que vous déclarez au fisc.

La somme doit correspondre aux besoins réels de votre parent ainsi qu’à vos ressources. Si votre parent a les moyens de payer sa propre maison de retraite, votre versement à l’Ehpad ne constitue pas une obligation alimentaire.