Seniors

Vivre en maison partagée pour seniors : avantages et témoignages

Face au vieillissement de la population, de nombreuses alternatives émergent pour offrir aux seniors un cadre de vie adapté et convivial. Parmi celles-ci, la maison partagée pour seniors se distingue par son approche communautaire et solidaire. Ce mode de vie permet non seulement de rompre l’isolement, mais aussi de partager des moments de convivialité et des ressources.

Des témoignages de résidents illustrent les multiples bénéfices de cette formule. Chantal, 72 ans, parle d’une ‘nouvelle famille’ tandis que Gérard, 78 ans, apprécie les activités communes et l’entraide quotidienne. Les maisons partagées réinventent ainsi la notion de vieillesse, en favorisant un environnement où solidarité et bien-être priment.

A lire aussi : 3 idées de sortie entre seniors

Qu’est-ce qu’une maison partagée pour seniors ?

Une maison partagée pour seniors est un type d’habitat inclusif conçu pour répondre aux besoins des personnes âgées et des individus en situation de handicap. Ce concept se distingue des EHPAD en offrant une alternative plus sociale et moins institutionnelle. Réglementé par la loi ELAN de 2018, ce type d’habitat favorise la vie en communauté tout en respectant l’autonomie de chacun.

Les maisons partagées se caractérisent par :

A voir aussi : Les solutions de logement idéales pour les seniors, adaptées à leurs besoins spécifiques

  • Des espaces communs : cuisine, salon, jardin, favorisant les échanges et les activités communes.
  • Des logements individuels : chaque résident dispose de son propre espace privé pour préserver son intimité.
  • Un projet de vie sociale : activités, sorties, et services partagés pour enrichir la vie quotidienne.

Les avantages de vivre en maison partagée

Vivre en maison partagée présente plusieurs avantages :

  • Rupture de l’isolement social : les résidents partagent des moments conviviaux et s’entraident au quotidien.
  • Sécurité renforcée : la présence d’autres seniors et parfois de personnel encadrant assure une vigilance accrue.
  • Coûts réduits : les charges et les frais de vie sont partagés, rendant ce mode de vie plus accessible financièrement.

Ces habitats, souvent appelés habitat partagé, permettent aussi de bénéficier de certaines aides financières telles que l’APL ou l’ALS. Effectivement, la colocation seniors est un concept soutenu par des organisations comme Retraite Plus ou les Demeures Côte d’Argent, pionnières dans ce domaine.

Les avantages de vivre en maison partagée pour seniors

Vivre en maison partagée pour seniors procure de nombreux avantages. L’un des principaux atouts est la cohabitation sociale qui permet de rompre l’isolement. Les résidents partagent des moments conviviaux, organisent des activités communes et créent des liens solides. Ce mode de vie favorise ainsi le maintien à domicile tout en bénéficiant d’un environnement sécurisé.

En termes de coûts, les maisons partagées offrent des avantages financiers considérables. Les frais de logement sont répartis entre les colocataires, ce qui permet de réduire les charges individuelles. Plusieurs aides financières sont disponibles pour alléger encore davantage le coût de la vie en colocation seniors :

  • APL (Aide Personnalisée au Logement) : délivrée par la CAF, elle est calculée en fonction des ressources et du loyer.
  • ALS (Allocation de Logement Social) : aussi délivrée par la CAF, elle est destinée aux personnes âgées n’ayant pas droit à l’APL.
  • APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie) : pour les personnes de plus de 60 ans en perte d’autonomie, elle permet de couvrir les dépenses nécessaires pour vivre en maison partagée.
  • AVP (Aide à la Vie Partagée) : entrée en vigueur en 2021, cette aide vise à accélérer le déploiement des maisons partagées.

Les organisations comme Retraite Plus et Demeures Côte d’Argent jouent un rôle majeur dans le développement de ces habitats inclusifs. Elles aident à trouver des colocations adaptées et offrent un accompagnement personnalisé. Ces initiatives, soutenues par la loi ELAN, visent à améliorer la qualité de vie des seniors en favorisant un projet de vie sociale enrichissant et dynamique.

maison partagée

Témoignages de seniors vivant en maison partagée

Dans les maisons partagées, les expériences des seniors sont variées et souvent très positives. Marie, 72 ans, résidente de la Maison Mosaïque, raconte : « Depuis que j’ai emménagé ici, je me suis sentie renaître. La cohabitation sociale m’apporte un soutien moral essentiel. Nous faisons beaucoup d’activités ensemble, et cela change tout. »

Jean, 68 ans, vit dans une maison partagée gérée par l’association Babayagas. Pour lui, la colocation seniors est une révélation : « J’avais peur de finir mes jours seul, mais ici, je me sens entouré. Les échanges avec les autres résidents sont enrichissants et nous créons ensemble un véritable projet de vie sociale. »

L’association Âge sans frontières gère plusieurs maisons partagées. Claire, 75 ans, dans l’une de leurs résidences, souligne les avantages financiers : « Le partage des frais nous permet de vivre plus confortablement. Nous bénéficions d’aides comme l’APL et l’APA, ce qui allège considérablement notre budget. »

Ces témoignages montrent bien que vivre en maison partagée ne se limite pas à une simple alternative à l’EHPAD. C’est une véritable solution d’habitat inclusif qui répond aux besoins de lien social et de maintien à domicile des seniors. Les maisons partagées, régies par la loi ELAN, apportent ainsi un cadre de vie sécurisant, chaleureux et convivial.