Juridique

Quelle est la pension minimale pour une personne qui n’a jamais travaillé ?

La pension de retraite est sans aucun doute la première source de revenus des personnes admises à la retraite. Elle leur permet de faire face à leurs premiers besoins quotidiens. Généralement, elle est versée aux personnes qui ont régulièrement cotisé à la sécurité sociale. Mais qu’en est-il des personnes qui n’ont jamais cotisé ? Ont-elles droit à une pension ? Si oui, quel en est le coût minimum ? Nous vous fournissons plus de précisions dans cet article.

Origine de la pension de retraite

Les premiers fonds de pension sont apparus à la fin de la révolution industrielle. Les entrepreneurs estimaient qu’ils avaient l’obligation morale de veiller à ce que leurs employés puissent profiter de la vieillesse. Ceci dans des conditions presque égales. En 1913, la loi sur l’invalidité et la vieillesse a été : introduite. Cette loi stipulait que les employés étaient obligatoirement assurés. De plus, l’employeur et l’employé payaient une prime à cet effet.

A découvrir également : Pourquoi adopter un chat en association ?

En 1952, la loi sur les fonds de pension et d’épargne a été : adoptée. Elle stipule que les cotisations de retraite ne sont plus gérées par les entreprises elles-mêmes. Mais elles seront versées à des fonds. Les fonds de pension gèrent les actifs jusqu’à leur versement. C’est ainsi que sont nés les premiers fonds de pension. En 1957, la loi générale sur les pensions de vieillesse a suivi.

Différents types de pension de retraite

Lorsque vous cessez de travailler et prenez votre retraite, vous recevez une pension de retraite. Cette pension prend effet le premier jour du mois suivant votre 65e anniversaire. Il s’agit de l’âge normal de la retraite dans le régime de retraite. Vous percevrez la pension de retraite aussi longtemps que vous vivrez. La pension en France se compose de trois piliers. Il s’agit de :

A voir aussi : Quelles sont les aides destinées aux sans-papiers ?

L’ASPA du Fond de solidarité vieillesse

L’ASPA est la pension de base. C’est une prestation du Fond de solidarité vieillesse destinée à tous les français qui ont atteint l’âge légal de la retraite. Avec cette prestation, ils peuvent acheter des biens de première nécessité. Toute personne qui vit ou travaille en France est : automatiquement assurée à l’ASPA. Vous aurez droit à une prestation lorsque vous aurez atteint l’âge légal de la retraite. Votre âge de départ à la retraite dépend de votre date de naissance. L’âge légal de la retraite passera progressivement à 67 ans et 3 mois en 2022.

La valeur de l’ASPA en 2022 à plein tarif est de 953,45 € tous les mois pour une personne vivant seule. Elle est de 1.480,24 € pour un couple. Il est possible, depuis 2015, de cumuler revenus d’activité et ASPA sous une certaine limite. Afin d’en profiter, vous devriez faire une demande d’ASPA. Ainsi c’est le montant de la retraite des personnes qui n’ont jamais travaillé.

La pension complémentaire

Généralement, la pension légale n’est souvent pas : assez élevée pour vivre comme lorsque vous étiez employé. Il est probable de se constituer une pension complémentaire. Cette accumulation se fait via un fonds de pension ou une police d’assurance.

La constitution de la pension complémentaire est généralement : organisée par l’employeur. Il détermine avec le(s) syndicat(s) à quoi ressemble le régime de retraite qu’il souhaite offrir à l’employé. La pension est l’une des conditions d’emploi. Dans les grandes industries, le contenu du régime de retraite est : régi par la convention collective. Si la convention collective est : déclarée contraignante, l’employeur est : tenu d’offrir le plan de pension spécifié dans la convention collective. Vous recevrez une prestation du fonds de pension lorsque vous atteindrez l’âge de la retraite.

Votre propre tirelire

Vous souhaitez souvent investir dans votre propre personne pour profiter du luxe de vos vieux jours. Cela se fait souvent par le biais d’une provision de revenus que vous pouvez prélever vous-même.

Vous pouvez penser à une rente ou à une assurance-vie. Ce pilier couvre souvent un « déficit de pension ». Pour cela, vous pouvez souscrire à une assurance auprès de votre compagnie d’assurance. Vous pouvez également le faire en ouvrant un compte spécial auprès de votre banque.

Ensemble, ces trois piliers forment la pension de vieillesse. Le montant total de votre pension dépend du montant de vos cotisations pour chaque pilier.