Retraite

Quel droit au chômage à 50 ans ?

Un nombre suffisant de chômeurs âgés de 55 à 60 ans se demandent maintenant ce qui se passera lorsqu’ils n’auront plus droit aux allocations de chômage. Certaines solutions leur sont proposées à condition qu’elles remplissent certaines conditions.

Demander un ASS

L’ASS ou allocation de solidarité spécifique est une prestation versée aux demandeurs d’emploi âgés de plus de 50 ans qui ne perçoivent plus l’ARE, à condition qu’ils puissent prouver qu’ils ont exercé une activité salariée pendant au moins cinq ans au cours des 10 années précédant la fin de leur dernier emploi. Ils ne doivent pas non plus atteindre l’âge légal de la retraite de 62 ans et doivent être à la recherche d’un emploi. En outre, leurs ressources ne doivent pas dépasser la limite fixée par la loi, qui est, pour une personne seule, de 1 113 €/mois et, pour un couple, de 1 749 €/mois. Pôle Emploi tient compte des revenus du conjoint, du partenaire et même du partenaire.

A découvrir également : Quel est le minimum garanti pour la retraite ?

En règle générale, c’est au Pôle Emploi d’envoyer le formulaire de candidature SSA à ceux qui peuvent en bénéficier dès qu’ils ont atteint la fin de leurs droits de chômage. Sinon, vous devez contacter Pôle Emploi pour faire la demande d’ASS ou auprès des unités territoriales de la DIRECCTE. Il est à noter que la demande doit être faite environ 2 mois avant la fin des droits au chômage. Le SSA vous permet de bénéficier de la même couverture de sécurité sociale que pendant la période de travail et il donne accès au remboursement des soins. Il est versé pour 6 mois renouvelables.

Demander un RSA

Le RSA ou revenu de solidarité active est un avantage dont tous les demandeurs d’emploi de plus de 25 ans peuvent bénéficier. Ainsi, les personnes âgées de 55 à 60 ans qui ont atteint la fin de leur droit aux allocations chômage peuvent demander un RSA auprès de la caisse d’allocations familiales, de Pôle Emploi ou de la Mutualité sociale agricole. Ils doivent toutefois remplir certaines conditions, telles que la résidence en France dans un de manière efficace et stable.

A lire également : Quelle est la fiscalité du régime d'épargne-retraite PER ?

Il est également nécessaire que le demandeur ne soit pas en congé parental ou en disponibilité, c’est-à-dire qu’il recherche activement un emploi. Le montant de cette prestation dépend des ressources du ménage du demandeur et de sa composition. Notez que le RSA est versé par périodes de 3 mois et que le bénéficiaire doit déclarer ses ressources au fonds d’allocations familiales chaque trimestre afin de réviser le montant de la prestation.